ENTRÉE EN MASTER PROFESSIONNEL JOURNALISME

CONCOURS D’ENTREE EN MASTER 1 – Année Universitaire 2021/2022

PRESENTATION

L’école de journalisme du CELSA, reconnue par la Commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes (CPNES) depuis plus de 30 ans, offre une formation en deux ans (Master 1 et Master 2) ouverte à des étudiants ayant suivi avec succès au moins trois années d’études supérieures.

En 2e année, l’école offre soit une formation classique avec au second semestre, le choix d’une dominante parmi les principaux médias, soit une formation en apprentissage ouverte sur les médias émergents et les nouvelles pratiques journalistiques.

Conditions d'inscription :

Sont admis à constituer un dossier d'inscription pour l'année universitaire 2021-2022

  • Les étudiants ayant suivi avec succès un cycle de trois années d’études supérieures distinctes dans un établissement public ou privé, français ou étranger. Après réussite au concours d'entrée, les étudiants devront être en mesure de présenter la reconnaissance d'une équivalence complète de licence ou l'attestation d'obtention de 180 crédits pour valider leur admission.
  • Les étudiants en 2e ou 3e année de khâgne A/L* ou B/L et les étudiants inscrits en 3ème année de classe préparatoire à l'École nationale des chartes souhaitant être dispensés des épreuves d’admissibilité du concours du CELSA doivent, lors de l’inscription au concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure ou à l'École nationale des chartes, cocher la case CELSA dans le logiciel d’inscription à la BEL (Banque d'Epreuves Littéraires ou banque L-SES) et ne doivent pas candidater sur la plateforme de la CEJ. Après communication des résultats par les ENS, les étudiants ayant obtenu des notes supérieures à un total défini par le CELSA, seront déclarés admissibles au CELSA ; ils passeront alors à distance une épreuve orale d’admission devant un jury.
  • Les étudiants des pays où le français n’est pas langue officielle devront justifier d’un bon niveau de français (DELF niveau B2, DALF niveau C1 ou C2, TEF niveau 4 ou encore TCF ou SELFEE...).
  • Avoir un niveau suffisant en anglais – certificat TOEFL ou autres
  • L’Admission au concours n’est valable que pour l’année où le candidat passe les épreuves, il n’y a pas de report possible sur l’année universitaire suivante.
  • Tout dossier déposé, ne sera pas remboursé en cas d’abandon, d’annulation de candidature ou de dossier refusé.

 

Calendrier :

Ouverture des inscriptions sur la plateforme de la CEJ : 6 janvier 2021

Clôture des inscriptions : 5 février 2021

Epreuves écrites d’admissibilité : En ligne du 25 février au 5 mars 2021

Résultats admissibilité concours classique: 20 mai 2021 à partir de 14h par mail personnalisé

Résultats admissibilité BEL/BLSES : mi-juin (date à préciser) par mail personnalisé

Epreuves admission : à distance (visioconférence)

Concours classique : du 1er 22 juin 2021

Voie BEL/BLSES : 21 au 22 juin 2021

Résultats admission - Classique et voie BEL/BLSES : 24 juin 2021 à partir 14h, par mail personnalisé

Rentrée : mi septembre 2021 (date précisée ultérieurement)

Dossier administratif à constituer

Période d'inscription : du 6 janvier au 5 février 2021

Pour vous inscrire, rendez-vous à l'adresse suivante : l’adresse vous sera communiquée dès que possible sur le site du CELSA et sur le site de la CEJ.

Rappel : les étudiants bénéficiant du protocole BEL/BLSES ne s'inscrivent pas sur cette plateforme. Ils doivent suivre la procédure prévue sur le Site du CELSA (celsa.fr).

Pièces à fournir obligatoirement pour constituer votre inscription en ligne :

Ces pièces vous seront demandées au format électronique lors de la procédure d'inscription sur la plateforme

  • 1 photo d’identité (format jpg)
  • 1 curriculum vitæ (format pdf)
  • Une lettre de motivation (une page maximum)
  • le scan du diplôme sanctionnant 3 années d'études supérieures ou de la photocopie d'un certificat de scolarité de l'année de L3 en cours. Pour les étudiants inscrits en 3ème année de khâgne, attestations d'inscription aux 3 années successives de classe préparatoire (hypokhâgne, et 1ère et 2ème année de khâgne) (format pdf)
  • Pour les étudiants boursiers, la notification de l'avis de bourse recto-verso de l'année universitaire en cours 2020/2021 obligatoirement (format pdf)
  • Pour les étudiants handicapés, fournir l'attestation médicale stipulant les aménagements nécessaires (format pdf)
  • Certificat linguistique (Type TEOFL)
  • Frais d'inscriptions au concours : 70 € (30€ pour les étudiants boursiers).

A télécharger dans un deuxième temps après la validation de votre dossier, lors de l’ouverture des épreuves d’admissibilité (25 février/5mars)

  • Une lettre de motivation (une page maximum)

  • Certificat linguistique pour la langue anglaise (Quel qu'il soit de moins de 2 ans : Type TEOFL, TOEIC, TCF, SEELFIE... ou si le diplôme préparé valide un niveau d'anglais : Maquette de formation avec nbre d'heures, attestation d'un enseignant/secrétariat, relevé de notes obtenues... )
    Ce document a pour but de justifier la poursuite de l'anglais durant les études supérieures.

Contacts : secrétariat d'études Journalisme par mail aux deux adresses suivantes :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

PROCESSUS D’ADMISSION

L’admissibilité

Après avoir reçu la validation du dossier administratif déposé sur la plateforme de la CEJ, les candidats seront invités à se reconnecter pour procéder aux épreuves d’admissibilité sur une période donnée.

Ces épreuves seront à rédiger directement sur la plateforme, le candidat pourra durant la période de mise en ligne s’interrompre et reprendre ses écrits pour les modifier et/ou les compléter.

Passée la date de clôture des épreuves d’admissibilité (5 mars 2021) les candidats ne pourront plus y accéder.

Quatre épreuves distinctes :

1ère épreuve : Synthèse portant sur un dossier d’actualité (sur 6 points)

2ème épreuve : Essai portant sur un thème portant sur le journalisme (sur 6 points)

3ème épreuve : Créativité – rédaction d’un texte à partir d’une photo ou d’une vidéo (sur 6 points)

4ème épreuve : Production(s) personnelle(s) réalisée(s) durant l’année écoulée (sur 2 points)

L’admission

A l’issue de ces épreuves, les candidats déclarés admissibles se présenteront à distance devant une commission d’admission par visioconférence.

Chaque commission, composée d’universitaires et de professionnels journalistes, appréciera lors de l’entretien, la motivation du candidat, ses aptitudes à exercer le métier de journaliste et son aisance en anglais.

L’ensemble des résultats est transmis au jury d’admission qui arrête, en fonction de la moyenne obtenue à l'oral et des places mises au concours (25 en 2020), la liste des admis complétée d’une liste d’attente.

Conseils Bibliographiques

Le candidat doit constituer sa propre bibliographie sur les grandes thématiques du monde contemporain mais aussi sur les ouvrages se rapportant au métier auquel il se destine. La lecture régulière de la presse économique, sociale et culturelle et des quotidiens nationaux comme Le Monde, La Croix, Le Figaro, Libération... mais aussi l’écoute des différents médias audiovisuels sont également fortement conseillées.

La bibliothèque du CELSA ne pouvant accueillir que les étudiants en cours de scolarité au CELSA, il est rappelé que les ouvrages généraux et les manuels d’initiation peuvent être consultés, entre autres, dans les bibliothèques suivantes :

  • la BPI (Beaubourg)
  • la bibliothèque Sainte-Geneviève (Place du Panthéon)
  • la Documentation Française
  • les bibliothèques universitaires
  • la Bibliothèque Nationale de France, Tolbiac Haut-de-jardin

    AÏM (Olivier) et BILLIET (Stéphane). – Communication. – Paris : Dunod, 2015. – 304 pages.

    AUBENAS (Florence). Le quai de Ouistreham. – Paris : éditions de l’Olivier, 2010. – 269 pages.

    BAUER (Wolfgang). – Franchir la mer. Récit d’une raversée de la méditerranée avec des réfugiés syriens. – Montréal : Lux éditeur, 2016. – 145 pages.

    BIGOT (Laurent). – Fact-checking vs fake news. Vérifier pour mieux informer. – Paris : INA études et contro-verses. – 155 pages.

    BONIFACE (Pascal). – La géopolitique. 50 fiches pour comprendre l’actualité. – Paris : Eyrolles, 2019. – 208 pages.

    BRUNET (François). – La photographie. Histoire et contre-histoire. – Paris : PUF, 2017. – 399 pages.

    CHEMIN (Ariane). – Toute une époque. Enquêtes et reportages. – Paris : Robert Laffont, 2018. – 349 pages.

    CHESNOT (Christian) et MALBRUNOT (Georges). – Qatar Papers. Comment l’émirat finance l’islam de France et d’Europe. – Paris : Michel Lafon, 2019. – 295 pages.

    DUFRESNE (David). – Dernière sommation. – Paris : Grasset, 2019. – 225 pages.

    GABOULAUD (Adrien) et LECHEVALLIER (Anne-Sophie). – Le poids des mots du président. Ce que la parole de Macron dit de lui. – Paris : éditions de l’Observatoire, 2018. – 254 pages.

    GUILLEMOLES (Alain). – Ukraine. Le réveil d’une nation. – Paris : Les Petits Matins, 2018. – 253 pages.

    JONES (Dan) et AMARAL (Marina). – La couleur du temps. Nouvelle histoire du monde en couleurs, 1850 – 1960. – Paris : Flammarion, 2019 pour l’édition française. – 431 pages.

    SALLON (Hélène). – L’état islamique de Mossoul. Histoire d’une entreprise totalitaire. – Paris : La Découverte, 2018. – 283 pages.

    SOUCHIER (Emmanuël), CANDEL (Etienne) et GOMEZ-MEJIA (Gustavo) avec la collaboration de JEANNE-PERRIER (Valérie). – Le numérique comme écriture. Théories et méthodes d’analyse. – Paris : Armand Colin, 2019. – 358 pages.

    SINGARAVELOU (Pierre) et VENAYRE (Sylvain), Dir. – Histoire du monde au XIXe siècle. – Paris : Fayard, 2017. – 718 pages.

    WEBER (Olivier). – Dictionnaire amoureux de Joseph Kessel. – Paris : Plon, 2019. – 1073 pages.

    WOODWARD (Bob). – Peur. Trump à la maison blanche. – Paris : éditions du Seuil, 2018 pour l’édition française. – 543 pages.