CONCOURS D’ADMISSION EN MASTER DE JOURNALISME


CE DOCUMENT EST À LIRE TRÈS ATTENTIVEMENT.
TOUS LES RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE CONCOURS Y FIGURENT.
AUCUN RENSEIGNEMENT NE SERA DONNÉ PAR TÉLÉPHONE.


I – GÉNÉRALITÉS
1. MODALITÉS


Les modalités sont régies par les articles L.612-6 et D.612-36-2 du code de l’éducation.
Évaluation des aptitudes aux études en vue du master de journalisme
En tant que composantes de l’université de Tours, la Faculté de lettres et langues et l’IUT de Tours, à travers l’École
publique de journalisme de Tours - EPJT, sise à l’IUT de Tours – ont la responsabilité de l’organisation des épreuves
visant à évaluer les aptitudes requises aux études en vue du master de journalisme. Les éléments de jugement doivent
être simples et assez nombreux pour permettre une notation précise et un classement sans ex-aequo de l’ensemble des
candidats. Ils sont décrits au titre 3 du présent document.
Le concours d’entrée au master de journalisme est ouvert aux candidats de toutes les disciplines universitaires.
Pour être admis en master 1 de journalisme, les candidats doivent être titulaires au minimum d’une L3 – ou diplôme
équivalent reconnu – et avoir été classés en liste principale à l’issue des épreuves du concours d’entrée (ou avoir
rejoint cette liste principale par remontée depuis la liste complémentaire).


2. CAPACITÉ D’ACCUEIL

La capacité maximum d’accueil est fixée à 36 étudiants à l’entrée du master 1.


3. ÉTUDES ET PROGRAMMES

Le master de journalisme est un diplôme de niveau bac+5. La durée des études est de 2 ans et comprend des
enseignements académiques, des enseignements professionnalisants, des projets tuteurés et des stages en entreprises
de presse.

II – INSCRIPTION ET ORGANISATION


1. LA PLATEFORME D’INSCRIPTION sera accessible via le site de l’EPJT (epjt.fr) et ouverte du 11 janvier au 31 mars 2021 à minuit. Cette plateforme numérique est commune aux masters de quatre autres écoles de journalisme.
Toutes les inscriptions se font sur cette plateforme. Aucun dossier manuscrit et/ou adressé par courrier ne sera accepté.
2. LE MONTANT DU DROIT D’INSCRIPTION au concours est fixé à 70 € pour les non boursiers et 25 € pour les boursiers pour le concours 2021. Le règlement ne peut se faire que via la plateforme d’inscription. Aucun remboursement des droits d’inscription ne sera effectué après la validation du dossier en ligne par le candidat.
3. DATES DES ÉPREUVES
a) Admissibilité (étude de dossier) : les dossiers sont déposés sur la plateforme numérique accessible via le site de l’EPJT (epjt.fr) du 11 janvier au 31 mars 2021 à minuit et ils sont ensuite étudiés par le jury entre le 1er avril et le 16 mai 2021.
b) Admission (épreuve orale) : entre le 1er et le 25 juin 2021.
Les candidats recevront, par courriel, une lettre de convocation à l’épreuve orale – 15 jours minimum avant la date de l’entretien – où les modalités (lieu ou visioconférence), la date et l’heure de l’entretien seront mentionnées.
Résultats de l’admission au plus tard le 30 juin 2020 (sous réserve de l’obtention d’une L3 pour les candidats inscrits en L3 en 2020/2021). Tous les candidats devront confirmer leur placement, que ce soit sur la liste principale OU sur la liste complémentaire, avant le vendredi 2 juillet 2021 à midi. Dans le cas contraire, ils seront considérés comme démissionnaires. Cette règle est conjointe à tous les cursus en journalisme reconnus par la Commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes (CPNEJ).


EN CE QUI CONCERNE L’ADMISSIBILITÉ ET L’ADMISSION,
AUCUN RÉSULTAT NE SERA COMMUNIQUÉ PAR TÉLÉPHONE :
TOUS LES CANDIDATS SERONT AVISÉS PAR COURRIER.

III – DESCRIPTIF DES ÉPREUVES


1. ADMISSIBILITÉ PAR ÉTUDE DE DOSSIER


Chaque candidat doit déposer un dossier complet, sur la plateforme numérique accessible via le site de l’EPJT (epjt.fr), en vue de son admissibilité. Ce dossier comprend quatre types de documents :
- un curriculum vitae détaillé ;
- une lettre de motivation évoquant le parcours, le projet, les arguments qui prévalent au choix de l’école de journalisme visée, l’originalité du profil du candidat, des liens vers d’éventuelles publications et productions, (écrites, audio ou vidéo, journalistiques ou non) ou d’autres références en ligne ;
- des attestations, lettres de recommandation ou autres preuves des expériences évoquées ;
- la copie du diplôme et le relevé de notes du baccalauréat ;
- la copie de tous les diplômes et relevés de notes de l’enseignement supérieur.
Chaque dossier est étudié et évalué en fonction des critères suivants :
- respect des critères formels dans la préparation du dossier (pièces complètes, ordonnancement, etc.) ;
- qualité du français (grammaire, syntaxe, vocabulaire, etc.) ;
- résultats obtenus lors des épreuves des précédents diplômes ;
- richesse des expériences extra-universitaires et extra-scolaires ;
- diversité des éléments fournis pour attester de l’intérêt du candidat envers la formation.
A l’issue de l’évaluation des dossiers, un classement est établi.
Les 150 premiers candidats à l’issue de ce classement sont convoqués pour l’épreuve orale d’admission.


2. ADMISSION PAR ÉPREUVE ORALE
Chaque candidat admissible se présente pendant 15 à 30 minutes (sur place ou via visioconférence, selon les termes de la convocation) devant un jury composé d’au moins un enseignant académique de l’université de Tours et d’au moins un journaliste professionnel qui intervient dans le cursus du master (encadrement de sessions professionnelles). Cet entretien sert à apprécier l'adéquation entre la personnalité du candidat, ses attentes, ses savoirs, ses capacités de communication et sa motivation, ainsi que ses connaissances du monde des médias d'une part, et les attendus de la formation et du monde professionnel journalistique d'autre part. Noté sur 20, l’entretien est éliminatoire pour toute note strictement inférieure à 10.
À l’issue des épreuves orales, un classement final est opéré qui comprend la moyenne des deux notes (la note de l’étude de dossier et la note de l’épreuve orale) chacune au coefficient 1. Après délibération du jury, une liste principale de 36 candidats et une liste complémentaire de 40 candidats sont constituées.


La décision du jury est souveraine. Il n’existe pas, pour quelque raison que ce soit, de possibilité de garder le bénéfice des épreuves écrites ou du résultat global du concours pour le recrutement de l’année suivante.